Se connecter

S t a d e - L a v a l l o i s - O m n i s p o r t s

Un Club, des Sections, un Projet, des Actions Communes !

Historique du Club

Pour toute l'association

Historique du Club

"C'est à l'initiative d'un jeune adjoint technique des Ponts et Chaussées âgé de 20 ans, Joseph GEMAIN, qu'est né le Stade Lavallois Omnisports le 17 Juillet 1902. M. Emile SINOIR, agrégé des lettres, professeur de théoriques au lycée Ambroise-Paré, en fut le premier président.

Le football a été la première discipline sportive pratiquée au sein de cette nouvelle association sportive affiliée à l'Union Française des Œuvres Laïques d'Education Populaire (UFOLEP) et dont l'article premier des statuts stipulait qu'elle s'interdisait "toute discussion ou manifestation politique ou confessionnelle" 

Au fil des ans, de nouvelles sections furent créées. 

Dès la fin de la guerre 1914-1918, André LABAT, plusieurs fois champion de France de saut à la perche avant 1914, et Eugène MIAILLE furent les principaux animateurs de la section d'athlétisme qui prit son véritable essor en 1932. De nombreux athlètes s'illustrèrent alors tant au niveau régional que national [...] ils) figurent au palmarès d'une section qui, de tout temps, fut l'une des plus florissantes du Stade Lavallois grâce en paticulier à M. André PEPIN qui y consacra 62 années de sa vie. 

Le basket-ball a débuté en 1942 sous l responsabilité de M. Raymond LEGENDRE qui devint par la suite directeur départemental de la jeunesse et des sports. Cependant, cette section fut mise en sommeil en 1945 et 1952. Cette année-là, l'équipe de la SNCF (Société Nationale des Chemins de Fer Français) proposa de fusionner avec celle du Stadee Lavallois. Un accord fut rapidement conclu. Dix ans plus tard, l'équipe première accédait au championnat de France division fédérale où son passage fut cependant éphémère.

La section boxe a été créée en 1924, mais c’est en 1945 qu'elle accueillit son premier boxeur professionnel, Daniel BERTRON. Sous la direction d'André LEMEUR puis de Yves LEBRETON, elle devait rapidement devenir le club le plus important de la région de l'Ouest qui regroupait la Bretagne, la Normandie, les Pays de la Loire et le Poitou. [...] la plus grande fierté que les présidents de la section, Jean NOURRY puis Sylvain RAYON, éprouvèrent, c'est à Jean-Claude BOUTTIER qu'ils la doivent. Plusieurs fois champion de France, Jean-Claude BOUTTIER enleva le titre de champion d'Europe le 9 Juin 1971 en battant l'Italo-Argentin Carlos DURAN. Qualifié pour le championnat du Monde de la catégorie des poids moyens, il échoua deux fois en finale face au redoutable tenant du titre, l'Argentin Carlos MONZON.

La section de hockey sur gazon naquit au cours de l'hiver 1942. C'est à partir de 1980 qu'elle se hissa au plus haut niveau de la hiérarchie nationale grâce à de jeunes joueurs formés au Stade Lavallois. Pascal BEZIER [...] se vit confier la responsabilité technique de la section. [...] il dirigeait l'équipe qui jouait en championnat de France de première division et au sein de laquelle figurait Gérard THEULLIER, meilleur marqueur de buts du championnat de France en 1994 et sélectionné en équipe de France. Cette même année, pascal BEZIER fut nommé responsable national des équipes de France des moins de 18 ans.

La section natation est l'une des plus anciennes du Stade Lavallois. Elle fut, en effet, fondée en 1922. Avant sa création existait à Laval un club appelé "Le Pélican Lavallois" qui la rejoignit. C’est en 1942 qu’elle commença à glaner ses plus probants résultats grâce, notamment, à Christian NOURY qui en fut le grand animateur pendant plusieurs décennies. Une autre activité de sport d’eau fut menée de pair avec la nation : le water-polo qui connut également des heures glorieuses dans les années 60 et 70.

M. André de LA VAISSIERE créa une section de tennis en 1926. Elle connut sa meilleure période en 1963 avec, notamment, les frères Jacques et Claude PERRIN et Alain BOUILLOUD. Elle cessa ses activités le 2 mai 1969, date à laquelle elle rejoignit avec les autres sections existant à Laval le Tennis-Club de Laval.

[…] la section de rugby fut créée en Octobre 1923 lors de la fusion du Sporting-club Lavallois et du Stade Lavallois. Elle disparut avec la déclaration de la guerre en 1939.

Avant 1945, les compétions officielles de tennis de table, appelé à l’époque ping-pong, n’existaient  pas. Il y avait néanmoins deux clubs à Laval : la Raquette Lavalloise et le Ping-Pong club Lavallois.

____________

Une joyeuse animation régna au Stade Lavallois pendant de nombreuses années grâce à un comité des fêtes dynamique. Des défilés et des concours avaient lieu sur le terrain du champ de la Croix qui, en 1929, reçut le nom de Stade Jean-Yvinec afin de perpétuer le souvenir de ce joueur de football exceptionnel arrivé au Stade en 1918.

 

Cependant, l’ascension du Stade Lavallois au sommet de la hiérarchie du football français est l’œuvre de M. Henri BISSON. D’Octobre 1947 au 30 Mars 1988, date de son décès, il dirigea la section puis le comité de gestion de l’équipe professionnelle avec une compétence reconnue de tous et une autorité qui en fit un homme écouté et redouté, tant par les élus locaux et départementaux que par les dirigeants de la Ligue nationale de football et ceux de Fédération Française de Football.

Le 12 Décembre 1989, étaient déposés à la préfecture de la Mayenne les nouveau statuts du Stade Lavallois Omnisports et ceux du Stade Lavallois Football-club dont la création parut au « Journal Officiel » du 10 Janvier 1990. Elle mettait un terme à la section de football du Stade Lavallois Omnisports qui datait depuis 1909. Un accord fut signé entre les présidents du Stade Lavallois Omnisports et du Stade Lavallois Football-club, stipulant que l’un et l’autre s’engageaient à ne pas créer, au sein de leur propre association sportive, une discipline concurrente. Cela signifiait que le Stade Lavallois Omnisports n’avait pas le droit de créer une section de football."

D'après le livre LE STADE LAVALLOIS - Une histoire  de Michel JOUNEAUX